MARKET POINT: A rally ahead for European stocks (updated)

POINT MARCHÉS-Les actions devraient repartir à la hausse pour le début de semaine (actualisé)

 (Actualisé avec contrats à terme, ouverture du marché obligataire en Europe,
clôture de Tokyo)
    * Les principaux indices en Europe devraient progresser
    * Rebond en vue à Wall Street, les places asiatiques dans le rouge
    * Une hausse de taux de 75 pdb pour la BCE de plus en plus évoquée

    par Laetitia Volga
    PARIS, 31 août (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont
attendues en hausse mercredi à l'ouverture mais le rebond devrait être limité
par les préoccupations liées à l'inflation et au resserrement monétaire des
banques centrales qui ont dominé les dernières séances.
    Les contrats à terme donnent une hausse de 0,63% pour le CAC 40 parisien
 .FCHI , de 0,63% pour le Dax à Francfort  .GDAXI , de 0,46% pour le FTSE à
Londres  .FTSE  et de 0,7% pour l'EuroStoxx 50.
    Mardi, le marché parisien a enchaîné sa quatrième séance de baisse d'affilée
et le Stoxx 700 a perd 0,7%, portant à plus de 3% son repli sur les trois
dernières séances en raison des craintes sur la remontée des taux des banques
centrales, alimentées par de solides indicateurs américains et les commentaires
de plusieurs responsables de la Réserve fédérale et de la Banque centrale
européenne (BCE).
    Klaas Knot et Madis Mueller, membres du Conseil des gouverneurs de la BCE,
ont tous deux déclaré qu'une augmentation des taux directeurs de trois quarts de
points devrait au moins être débattue en septembre tandis que le président de la
Bundesbank, Joachim Nagel, a plaidé en faveur d'une action rapide face à
l'envolée des prix.
    L'inflation allemande a en effet atteint son plus haut niveau en près de 50
ans, à 8,8%, sans nouvelle mesure du gouvernement, les analystes s'attendent à
ce que le taux passe à deux chiffres d'ici la fin de l'année. 
    "À en juger par l'inflation actuelle et ce qui est encore à venir, la BCE
devrait en fait lancer une énorme hausse de taux", a estimé Thomas Gitzel,
économiste en chef chez VP Bank. 
    Les chiffres des prix à la consommation en France et pour l'ensemble de la
zone euro seront publiés dans la matinée. 
    L'enquête mensuelle ADP sur l'emploi dans le secteur privé aux Etats-Unis
sera publié à 12h15 GMT, deux jours avant le rapport du département du Travail.
    
    LES VALEURS A SUIVRE :  nL8N3065CG
        
    A WALL STREET 
    La Bourse de New York a fini en baisse mardi, l'augmentation du nombre
d'offres d'emploi faisant craindre que la Fed ne poursuive un resserrement
monétaire jugé agressif.
    L'indice Dow Jones  .DJI  a cédé 0,96%, ou 308,12 points, à 31.790,87
points, le S&P-500  .SPX  a perdu 44,45 points, soit 1,10%, à 3.986,16 points et
le Nasdaq Composite .IXIC a reculé de 134,53 points (-1,12%) à 11.883,14 points.
    Le nombre d'offres d'emploi, un indicateur de la demande sur le marché du
travail, a augmenté de 199.000 pour atteindre 11,24 millions en juillet - soit
deux offres d'emplois par chômeur - selon le rapport "JOLTS" (Job Openings and
Labor Turnover Survey) du département du Travail, ce qui indique que le marché
du travail reste extrêmement tendu et donne à la Fed la possibilité de maintenir
ses fortes hausses de taux. 
    Plusieurs responsables de l'institution ont réitéré leur soutien à de
nouvelles hausses des taux dont le président de la Fed de New York, John
Williams, qui juge peu probable une baisse des taux l'année prochaine face à
l'inflation et son homologue de Richmond, Thomas Barkin, qui estime quant à lui
que l'engagement de la Fed à ramener l'inflation à son objectif de 2%
n'entraînera pas nécessairement une grave récession.    
    Les 11 secteurs du S&P-500 ont fini dans le rouge. Le compartiment de
l'énergie  .SPNY  (-3,36%) a accusé la plus forte baisse, les cours du pétrole
ayant baissé de plus de 5% en raison des inquiétudes concernant le
ralentissement économique.
    Les contrats à terme signalent une progression d'environ 0,6%.
    
    EN ASIE 
    Le Nikkei à la Bourse de Tokyo  .N225  a perdu 0,37% après la baisse de Wall
Street pour une troisième séance consécutive. 
    Les marchés en Chine avancent en ordre dispersé après la contraction un peu
moins importante que prévu de l'activité manufacturière en août  nZUN005HJQ et
le renforcement des restrictions dans certaines grandes villes du pays face à
une résurgence épidémique de COVID-19.
    L'indice CSI 300  .CSI300  des grandes capitalisations de Chine continentale
gagne 0,25% le SSE Composite  .SSEC  de Shanghai abandonne 0,43%
    
    CHANGES 
    Le dollar, qui avait inscrit un pic de 20 ans lundi après le discours de
Jerome Powell à Jackson Hole, cède un peu de terrain face à un panier de devises
de référence  .DXY  (-0,11%).
    L'euro remonte à 1,0026, en hausse de 0,14%  EUR= .
    "La seule chose qui maintient l'euro autour de la parité, c'est la
rhétorique agressive des intervenants de la BCE", a déclaré Rodrigo Catril,
stratège chez National Australia Bank. 
    
    TAUX 
    Les rendements des emprunts d'Etat américains varient peu dans les échanges
en Asie: le dix ans  US10YT=RR  cède un point de base à 3,1025% et le deux ans
 US2YT=RR  recule à 3,454%.
    En Europe, le rendement du Bund allemand à dix ans est quasiment inchangé,
autour de 1,5% dans les premiers échanges.  DE10YT=RR 
    Sur le mois, il affiche pour le moment une progression supérieure à 85
points de base, ce qui en ferait sa plus forte hausse mensuelle en plus de 30
ans, signe que les investisseurs se préparent à une période d'inflation et de
taux d'intérêt élevés.
        
    PÉTROLE 
    L'annonce par l'American Petroleum Institute (API) d'une diminution plus
marquée qu'attendu des stocks d'essence et de produits distillés aux Etats-Unis
permet au marché pétrolier de repartir à la hausse au lendemain d'une chute des
cours de 5,5% avec les craintes concernant la demande. 
    Le Brent  LCOc1  gagne 0,91% à 100,21 dollars le baril et le brut léger
américain (West Texas Intermediate, WTI)  CLc1  0,86% à 92,43 dollars.
       
    PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU 31 AOÛT
 PAYS    GMT    INDICATEUR                     PÉRIODE     CONSENSUS     PRÉCÉDENT
 FR      06h45  PIB définitif                  T2          +0,5%         +0,5%
                - sur un an                                n.d           +4,2%
 FR      06h45  Inflation IPCH (1re            août        +0,6%         +0,3%
                estimation)                                              
                - sur un an                                +6,7%         +6,8%
 EZ      09h00  Inflation IPCH (1re            août        +9,0%         +8,9%
                estimation) sur un an                                    
 USA     12h15  Enquête ADP sur l'emploi       août        288.000       128.000
                privé                                                    
 

 (Laetitia Volga, édité par Bertrand Boucey et Jean-Stéphane Brosse)
 ((Rédaction de Paris; +33 1 49 49 50 00;))
 
((Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris et en Europe  WATCH/LFR ))

#MARKET #POINT #rally #ahead #European #stocks #updated

Leave a Reply

Your email address will not be published.